Vous êtes dans : Accueil > Ecostu'Air > L'Unité de Valorisation Energétique ECOSTU'AIR > La valorisation matière

La valorisation matière

L’incinération des déchets ménagers et assimilés génère 2 types de résidu : les mâchefers et les sous-produits de traitement des fumées.

Les mâchefers

A la sortie du four, on récupère la portion minérale et incombustible à raison de 235 kg en moyenne par tonne de déchets incinérée : ce sont les mâchefers. Ils se présentent sous la forme de granulés gris, mélange de métaux, de verre, de silice, d'aluminium, de calcaire, de chaux et d'eau.

Les mâchefers sont repris par la société Matériaux Baie de Seine , à Gonfreville l’Orcher, qui exploite une installation de maturation et de valorisation. Les métaux ferreux et non-ferreux sont extraits des mâchefers pour être recyclés dans la sidérurgie et la métallurgie.

Le reste est criblé selon différentes granulométries permettant la valorisation des produits finis en techniques routières, sous-couches ou remblais, par exemple.

Les REFIOM (Résidus d'Epuration des Fumées d'Incinération des Ordures Ménagères)

Les REFIOM sont retraités au sein de l’entreprise RESOLEST , en Meurthe et Moselle.

Les REFIOM sont mis en solution et soumis à un traitement physico-chimique en présence d’additifs et de liants hydrauliques. Après ce traitement, le mélange passe par un filtre-presse qui sépare la fraction soluble (saumure) des matières insolubilisées.

La saumure, liquide chargé à saturation en sels, est épurée, contrôlée et est valorisée en soudière.

Les matières insolubles sont stabilisées et constituent des matières ultimes envoyées en centre de stockage.

De manière globale, une très faible proportion des résidus produits par l’incinération est mise en centre d’enfouissement technique, à savoir les cendres et les matières insolubles issues du traitement des REFIOM.

Le recyclage des mâchefers et de la saumure en soudière permet d’atteindre un taux de recyclage (sous-produits) de 92 %.