Vous êtes dans : Accueil > Ecostu'Air > L'Unité de Valorisation Energétique ECOSTU'AIR > Un environnement respecté > Les mesures en faveur de l'environnement

Les mesures en faveur de l'environnement

En tant qu'installation classée pour la protection de l'environnement, ECOSTU'AIR fonctionne de manière à respecter un grand nombre de normes environnementales : impact visuel, bruit, odeurs, qualité des émissions gazeuses, etc.

ECOSTU’AIR est certifiée ISO 14 001 depuis 2009.

Une unité de toute dernière génération

Dès l'origine du projet, le SEVEDE a souhaité aller au-delà des normes environnementales européennes en vigueur.

C'est pourquoi, le dossier de consultation des entreprises pour la construction de l'unité s'est appuyé sur les normes des pays du Nord de l'Europe, plus strictes en la matière, afin de faire bénéficier ECOSTU'AIR des solutions techniques les plus performantes au regard de la règlementation en vigueur.

Des garanties environnementales partagées

Dans le cadre de la réalisation du dossier d'autorisation d'exploiter, différentes études ont été conduites pour vérifier le faible impact de l'unité ECOSTU'AIR sur l'environnement :

  • Étude sur le patrimoine naturel ;
  • Étude de bruit ;
  • Étude d'impact sur la flore ;
  • Étude sur la qualité de l'air.

Ce dossier a été soumis à une procédure d'enquête publique afin de partager les résultats de ces études avec les riverains et de recueillir leur avis.

Une démarche identique a été menée pour le tracé de la ligne électrique de raccordement au réseau EDF.

Un fonctionnement respectueux de l'environnement

ECOSTU'AIR ne produit aucun rejet liquide brut issu de son fonctionnement dans le milieu naturel. Les eaux usées de process sont en effet réutilisées pour l'extinction des mâchefers.

Bien que située en zone industrielle et donc à l'écart des habitations, ECOSTU'AIR n'en est pas moins une unité peu bruyante. En effet, le niveau sonore global atteint par le fonctionnement ne dépasse pas en moyenne 70 dB par jour et 60 dB  la nuit.

Afin d'éviter la propagation des odeurs, le hall de déchargement et la fosse de réception des ordures ménagères sont mis en dépression : l'air ambiant est capté et dirigé vers le four pour servir d'air de combustion primaire.

Enfin, grâce à la performance du traitement à sec appliqué aux fumées et à leur température encore élevée, aucun panache n'est visible en sortie de cheminée. Pour constater sa formation, des conditions météorologiques particulières doivent être réunies : température extérieure inférieure à 5°C  et taux d'humidité supérieur à 90 %.

Le transport fluvial des déchets

Le transport des déchets ménagers est majoritairement effectué par voie fluviale. En effet, les déchets transitant par le centre de transfert du Havre sont compactés et acheminés sur l’Unité de Valorisation Energétique par un ponton.

Pour en savoir plus, cliquez ici